Soi Dog poursuit sa campagne de vaccination et de stérilisation

Soi DogLa Soi Dog Foundation (SDF) poursuit sa campagne de stérilisation et de vaccination contre la rage à Phuket, en offrant gratuitement ses services aux propriétaires de chiens et de chats de Wichit et de Rawai pendant le mois à venir.

La nouvelle paraît alors que Soi Dog collabore avec la municipalité de Phuket Town en offrant des vaccins contre la rage et des stérilisations gratuites aux propriétaires d’animaux de compagnie de Phuket Town depuis la semaine dernière.

Du 26 Mars au 6 Avril, l’unité mobile de SDF s’installera au parc Suan Sripuwanart à Wichit.

Puis du 9 au 2è Avril elle sera au parc Nong Harn à Rawai, près de Nai Harn Beach.

L’unité mobile de SDF se compose d’un vétérinaire, de trois infirmières vétérinaires et d’une équipe de capture de chiens sauvages.

Les services seront accessibles de 9h à 16h du lundi au vendredi, et également les jours fériés.

La SDF a à de nombreuses reprises offerts gratuitement à Phuket vaccins contre la rage et stérilisations, facteur qui entre en ligne de compte lorsque 13 provinces de Thaïlande – mais pas Phuket – ont été déclarées en Mars “zones rouges” pour la rage, après le recensement de 247 cas d’animaux contaminés par la rage et trois décès humain en seulement deux mois.

Le fondateur de Soi Dog John Dalley indiquait à The Phuket News la semaine dernière “Nous avons fait baissé la population d’animaux errants de l’île de près de 000 en 2003 à entre 4,000 et 6,000 (meilleures estimations) actuellement, et vacciné la plupart ds animaux, rendant l’île ‘guérie’ de la rage et contrôlant également la population de chiens errants.

“Mais nous devons maintenir ces chiffres, cela signifie stériliser les nouveaux chiens et chats qui arrivent sur l’île avec leurs propriétaires” disait M. Dalley.

“Ces stérilisations et vaccinations sont offertes gratuitement” ajoutait il.

Mais pas plus tard que la semaine dernière, une partie du district de Hua Hin a été déclaré zone rouge après le décès d’un homme de 61 ans, suite à une maladie virale contractée après une morsure de chat.

L’Autorité du Tourisme de Thaïlande a officiellement reconnu l’épidémie dans le pays, y compris à Bangkok, avertissant la population de se méfier des chiens et chats errants – et de prendre les précautions nécessaires.

“Si un tel incident malheureux arrive à des touristes; par exemple se faire mordre, griffer ou même lécher par un animal, il est conseillé de consulter immédiatement un médecin” indique leur communiqué.

“Chaque année, notamment pendant l’été, le ministère de la Santé Publique (MOPH) publie une notice de conseils à la population au sujet de la prévention des maladies ‘communes’ dues à la chaleur, ce qui est le cas de la rage et de la diarrhée.

“C’est une pratique courante afin que la population et les touristes ne soient pas pris de panique. Des mesures préventives sont mises en place dans le pays pour assurer la bonne santé et le bien être de tous” précise la notice de la TAT. (Consultez la notice ici.)

Le ministère de la Santé Publique y précise “Tout animal à sang chaud (chauve-souris, singes, ratons laveurs, renards, putois, loups, coyotes, chiens, bétails, mangoustes (normalement les mangoustes jaunes), écureuils ou chats peuvent être porteur de la rage et présenter un grand risque pour les humains.

“Le virus est habituellement présent dans les nerfs et la salive d’un animal enragé. Le vecteur de l’infection est souvent, mais pas exclusivement, une morsure. La transmission peut également se produire quand de la salive d’un animal enragé entre en contact avec une plaie. D’autres modes de transmission n’ont été que très rarement documentés; contamination par les muqueuses (i.e. Yeux, nez ou bouche), transmission aérosole ou encore transplantation d’organes, la rage ne peut pas se transmettre par des liquides ‘bouillis’ ni par la viande cuite” ajoute la notice.

Le ministère de la santé explique que la période d’incubation de la rage est de quatre jours minimum et  peut aller jusqu’à plus de six ans, “selon le lieu et la de la blessure et la quantité de virus inoculé”.

“Les premiers symptômes de la rage sont une douleur ou des picotements au niveau du site de l’infection, puis ces symptômes progressent en des dysfonctionnements cérébraux, anxiété, confusion, agitation, comportement anormal, salivation excessive. Lorsqu’une personne présente ces symptômes de la maladie, la survie est très rare.

“La mort survient invariablement entre deux et dix jours après l’apparition des premiers symptômes” précise le ministère.

Après toute morsure, le ministère conseille :

  1. Lavez immédiatement la plaie au savon et à l’eau claire pendant au moins cinq minutes et appliquez un antiseptique.

  2. Observez l’animal – pratique normale lorsque l’on est mordu par un chien – pendant une période de dix jours pour déceler des symptômes anormaux, ou la mort.

  3. Consultez immédiatement un médecin.

  4. Faites vous vacciner (même si vous n’êtes plus en Thaïlande).

Le ministère rappelle que le meilleur moyen d’éviter de répandre la rage est de “faire vacciner chaque année ses animaux de compagnies, chiens chats ou tout autre animal, comme le recommandent les vétérinaires, afin de les protéger de la rage”

Pour éviter de contracter la rage d’un animal déjà infecté, le ministère conseille :

  • Ne provoquez pas l’animal

  • Ne faites pas paniquer l’animal; par exemple en lui marchant sur la queue ou sur d’autres parties du corps

  • N’essayez pas de séparer des animaux qui se battent

  • Ne prenez pas la nourriture de l’animal pendant qu’il se nourrit

  • Ne jouez pas et ne retenez pas un animal ‘sauvage’


Pour plus d’informations sur la Soi Dog Foundation, rendez-vous sur www.soidog.org ou sur www.facebook.com/SoiDogPageInEnglish

Retrouvez cet article sur Phuket.fr