Un, Deux Trois! accidents à Patong Hill en moins de 24 heures

Patong HillLe bas de Patong Hill, du côté de Patong, a été la scène de plusieur accidents et de morts au cours des 20 dernières années.

Les habitants et les commerçants du bas de la colline ont construit des barrières, des murs et des clôtures pour essayer de se ‘défendre’ contre la ‘parade d’accidents’ qui se produisent en bas de la pente.

AU cours des dernières 24 heures, entre mardi 17h et mercredi 15h34, trois gros accidents se sont produits, heureusement sans faire de victimes, mais en causant des embouteillages énormes pour accéder à la principale ville de Phuket. Mardi soir certains ont été bloqués pendant plus de trois heures pour sortir de Patong.

Phra Baramee Road est la seule route vers et hors de Patong, si l’on veut éviter un long détour par Karon puis Kata Hill sur la côte est. Le tunnel attendu depuis plus de 20 ans est lui passé d’idée à proposition  puis à étude environnementale et en est maintenant à l’étape de financement et aux impressions d’artistes et aux déclarations des différents départements.

Quels sont le résultats bruts après ces 20 années d’études et de discussions?

Aucun, Nada. Zero. Juste un carnage.

Quel jour se passe sans sa multitude d’incidents’, la plupart mineurs, sans que la circulation de l’une ou l’autre des voies ne soit bloquée ou immobilisée…

Le temple en bas de la colline n’apporte aucune bonne fortune ni protection divine au pauvres conducteurs.

Donc en moins de 24 heures, au même endroit – les derniers 100 metres de Patong Hill devant le temple – trois gros incidents se sont produits.

 

Voici ce qu’il s’est passé.

• Le gouverneur a fait des déclarations indiquant que des ‘discussions importantes’ auront lieux avec le Bureau Provincial , la police et le Bureau des Transports.

• Il y aura des mesures prises contre les cars et les camions avec l’installation de ‘checkpoints’ pour s’assurer que tous les véhicules qui empruntent la colline sont sûrs et peuvent le faire.

• La police incitera les compagnies de transports et les compagnies de tourisme ainsi que les cars de transports a vérifier que leurs conducteurs disposent des permis adéquats.

• Les médias seront priés de ne pas dramatiser la situation ni présenter d’images négatives qui pourraient avoir un impact négatif sur le tourisme.

• Les ‘freins qui lâchent’ seront cités comme les causes principales de CHAQUE incident sans qu’aucune preuve ne soit présenté.

Récapitulons les dernières 24 heures sur ces 100 metres de Phra Baramee Road :

1. MARDI 22 JANVIER À 17H03

2. MERCREDI 23 JANVIER À 7H40

3. MERCREDI 23 JANVIER À 15H34

Les seuls personnes qui profitent des ce désastre sont les vendeurs de balais  et de panneaux de signalisation.

Il n’y a eu aucun décès au cours de dernière 24 heures, ce qui revient à la chance et non à l’organisation

Retrouvez cet article sur Phuket.fr